• Accèdez directement à notre formulaire de pré-diagnostic   en cliquant ici

SOMMAIRE :

Un diagnostic, pour quoi faire ?

    • Pour défendre son enfant dans le milieu scolaire
    • Pour protéger son enfant dans la société
    • Pour se protéger en tant que parent
    • Pour s’orienter vers, ou trouver pour son enfant, une prise en charge adaptée
    • Pour bénéficier des allocations ou des mesures prévues pour aider le handicap
    • Pour se défendre dans le milieu professionnel
    • Pour trouver un équilibre personnel
    • Pour éviter les erreurs de diagnostic

Le diagnostic chez Asperger Aide France

    • Étape 1 : le bilan pré-diagnostic
    • Étape 2 : la validation par le psychiatre
  •  

Le Diagnostic

Les démarches pour obtenir un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme sont longues et coûteuses.
Avant de vous engager dans ce processus, vous pouvez demander une consultation à l’un de nos
psychologues, qui évaluera avec vous la pertinence de votre démarche.
Une démarche diagnostique sérieuse consistera en un bilan pré-diagnostic réalisé par un psychologue
spécialisé, suivi par une validation par un médecin psychiatre.

Les bénéfices d’un diagnostic officiel, validé par des professionnels compétents, sont multiples d’après
notre expérience.

Un diagnostic, pour quoi faire ?

Pour défendre son enfant dans le milieu scolaire

Un diagnostic peut aider l’enseignant, en cas de difficultés avec un élève TSA, à adapter son
comportement, à comprendre qu’il s’agit d’un handicap et non d’une opposition ou d’une
« mauvaise éducation » ;

Un enseignant, constatant un comportement anormal de l’élève, peut considérer que
l’enfant est en situation de maltraitance et de danger et transmettre aux autorités une
« information préoccupante ».

Les TSA étant mal connus en France, ce signalement peut avoir des conséquences néfastes
pour l’enfant, tout spécialement dans un contexte de séparation mal vécue des parents. Un
diagnostic officiel aidera les parents à accompagner leur enfant sans conflit avec
l’administration.

Vous trouverez le pdf de guide pour les enfants :

Pour protéger son enfant dans la société

La naïveté sociale est une caractéristique des TSA, qui les rend vulnérables aux prédateurs
(sexuels, sectes…) ou simplement facile à exploiter par des personnes mal intentionnées. Ils
sont souvent confrontés à des problèmes juridiques à cause de leur difficulté à appréhender
les lois. Le diagnostic alertera leurs proches qui pourront être vigilants.

Pour se protéger en tant que parent

Au début de la reconnaissance de l’autisme, le fait que le milieu familial (et surtout de la
mère) soit responsable des troubles a été la règle. Les parents d’enfants TSA en ont éprouvé
une intense culpabilité ; cette culpabilité est ressentie par les enfants, qui se sentent
responsables, et cette situation se solde souvent par des drames familiaux et personnels
(dépression).

Pour s’orienter vers, ou trouver pour son enfant, une prise en charge adaptée

Pour bénéficier des allocations ou des mesures prévues pour aider le handicap

Voir le site du Groupement national des centres de ressource autisme (CRA) :

https://gncra.fr/usagers/droits-des-usagers/

Pour se défendre dans le milieu professionnel

Un diagnostic permettra par exemple d’obtenir une reconnaissance de la qualité de travailleur
handicapé (RQTH). La RQTH incite l’employeur à adapter les conditions de travail, et peut faciliter
l’accès à l’emploi.
De plus, en cas de licenciement, le diagnostic est un atout pour se défendre.
(dépression).

Vous trouverez le pdf de guide pour les adultes :

Pour trouver un équilibre personnel

Les personnes atteintes de TSA diagnostiquées à l’âge adulte ont souvent vécu des expériences
traumatisantes dans leur passé, et leur estime de soi s’en trouve diminuée. Il est capital pour leur
avenir de comprendre pourquoi ces expériences ont eu lieu et de travailler pour qu’elles ne se
reproduisent pas.
Ces personnes ressentent souvent un très grand soulagement en comprenant qu’elles ne sont pas
seules dans leur cas, qu’il y a beaucoup d’autres personnes comme elles.

Pour éviter les erreurs de diagnostic

Le TSA étant mal connu – et mal reconnu- en France, les erreurs de diagnostic sont fréquentes.
Elles peuvent entraîner des traitements médicamenteux lourds et inefficaces, et des thérapies
non justifiées.

Le diagnostic chez Asperger Aide France

Qui assure l’évaluation pré-diagnostic ?

Les évaluations sont effectuées par des psychologues cliniciens et neuropsychologues, spécialisés
dans les troubles du spectre de l’autisme et expérimentés. Les psychologues de notre centre sont
supervisés et suivent quotidiennement des patients atteints de TSA. Ils mettent régulièrement à jour
leurs connaissances et contribuent à l’avance de la recherche et à la formation sur le TSA.

Étape 1 : le bilan pré-diagnostic

La démarche diagnostique se fait chez Asperger Aide France dans le respect rigoureux des recommandations de bonnes pratiques professionnelles (RBPP) de la Haute Autorité de santé, et s’établit selon la classification internationale DSM-5.

L’évaluation pré-diagnostic : coût, déroulé, délais

Le coût d’une évaluation pré-diagnostic est de 600 €. Ce prix comprend la consultation en entretien de
quatre heures, ainsi que la rédaction d’un compte rendu d’évaluation pré-diagnostic détaillé d’une
vingtaine de pages.
Ce pré-diagnostic, seul document reconnu par les professionnels, est le préalable indispensable au
diagnostic officiel par un psychiatre d’obédience cognitivo-comportementale.
Comme pour toutes les consultations de psychologues, les frais ne sont pas remboursés par la Sécurité
sociale.
En revanche, vous pouvez effectuer des démarches auprès de votre mutuelle, de votre mairie (s’adresser au
CCAS : Centre communal d’action sociale) pour essayer d’obtenir un remboursement.

L’évaluation pré-diagnostique dure 4 heures :

    • 2 heures d’anamnèse concernant la petite enfance (témoignage d’un parent):
    • 2 heures d’observation clinique :
        • entretien avec le patient ;
        • passation de tests de cognition social

Si le patient est un enfant ou un adolescent, la présence des parents est obligatoire.
Si le patient est un adulte sans parent, le diagnostic est plus complexe ; contactez-nous pour discuter de
votre situation et savoir si une évaluation est possible avec les éléments dont vous disposez.
Le jour de l’évaluation pré-diagnostique, vous devez apporter les derniers bilans (test de QI, bilans
médicaux ou thérapeutiques : orthophonie, ergothérapie…) et bulletins scolaires en votre possession afin
de compléter les renseignements recueillis durant l’entretien

IMPORTANT : une évaluation de l’efficience intellectuelle (test de QI de Wechsler) peut être nécessaire afin de préciser le diagnostic. Un entretien supplémentaire peut être proposé afin de réaliser cette évaluation si elle n’a pas été faite auparavant. Des frais supplémentaires peuvent s’appliquer.

Il peut arriver que la conclusion de l’évaluation pré-diagnostique ne soit pas conforme à vos attentes. Il ne sera cependant pas envisageable de revenir sur les conclusions des psychologues.

Pour obtenir une date de rendez-vous d’évaluation pré-diagnostic, il faut compter actuellement environ 3 mois. Les délais sont plus courts pour les enfants, qui sont considérés comme prioritaires.
Pour rédiger ses conclusions sur l’évaluation pré-diagnostique, la psychologue doit analyser les différents documents qui lui ont été remis ainsi que les résultats des différents tests. Ce travail peut prendre 2 mois au maximum

La démarche pour demander un rendez-vous

Téléchargez notre formulaire de demande de bilan pré-diagnostic :

Complétez le formulaire et envoyez-le par courrier (lettre suivie et non recommandée) avec deux chèques
à l’ordre de « Asperger Aide France » :

    • l’adhésion à l’association : 55 € ;
    •  le montant du pré-diagnostic : 600 € (ce chèque servira de caution).

Le jour du bilan, il vous sera demandé d’établir un nouveau chèque de 600 € au nom du psychologue qui
fera l’évaluation. Le chèque de caution vous sera rendu.

Dès la réception de votre courrier, nous vous proposerons une date de rendez-vous.
Une fois le rendez-vous fixé, une annulation tardive non justifiée (à compter de 6 jours avant la date fixée)
ne pourra faire l’objet d’un quelconque remboursement

Si le bilan pré-diagnostic indique la probabilité d’un TSA, Asperger Aide France vous propose un rendezvous avec un psychiatre qui collabore avec l’association et qui validera – ou non – la présence d’un TSA.
Le prix de la consultation est remboursé par la Sécurité sociale.

Étape 2 : la validation par le psychiatre